Judith

Lors de mes études, j’ai fait un petit reportage photo sur l’appartement d’une connaissance. Il m’évoquait une petite tanière coincée entre deux décennies du XXème siècle. J’aimais tellement les parfums capiteux et musqués, les rideaux opaques, les objets d’un autre temps qu’il renfermait que je me devais de les immortaliser.